ennéa-tourmaline de tétrasyllabes, aux chanteurs québécois

quand les hommes  vivront d’amour…

9-tourmaline 

 .

(algorithme :  abcdefghi  cabfdeigh  bcaefdhig  (abcdefghi) )

.

acrostiche :  Les soldats seront troubadours

.

L e   Québec,      j’aime :

E spoir ;           poètes ;

S ocle  où  s’enseignent

S avoirs          allègres ;

O ù     survit     faible

L argué,  sans maître,

D ieu  flou ;     bébés,

A mitiés          belles…,

T roubadours  naissent …

.

S oldats    s »enseignent

S auveurs  qui s’aiment ;

E t     tuent    p o è t e

R ebelle   aux   Maîtres  !

O ù    sont    allègres

N ègres  des  faibles  ?

T alent  où  naissent

T ardifs          bébés

R ime  oeuvres  belles …

.

O s e ,        p o è t e ,

U n  Vrai,    enseigne

B eauté    qui  aime

A     tous,    fort,  faible,

D ur, doux, serf, maître …,

O euvres     allègres,

U ne    paix    belle,

R igueur  où  naisse

S auveur   -   bébé  …

____________________________

NB :

1-  à  compléter  par  l’octo-zirconine  (4 strophes verticales)  dont l’acrostiche  sera : « mais nous,  nous serons morts,  mes frères » (petite licence poétique, nécessaire ici).

2-  assonances  et rimes internes,  « as  usual » :  assonances toutes féminines,  la seule masculine  venant  clore le poème .  Noter  l’algorithme,  calculable seulement sur des programmes de multiplication matricielle.  Profitez-en, pas de copyright !

3-  par rapport à la situation parisienne,  je suis effectivement frappé  par la vitalité de la chanson (masculine +  féminine) québécoise ; et  de  la Poésie  de cette ‘belle  Province’ .   

4-  en même temps,  toujours vu de Paris,  la vitalité  technique,  en particulier  informatique + Internet ; réconfortant pour la langue française.

5-  les tétrasyllabes,  pas facile, surtout avec l’acrostiche +  les mots-rimes !

______________________________________________ 


Archive pour mars, 2007

syllabo du silence, balladette d’hexasyllabes

Vigny   ou  rien

syllabo  269,  balladette

(abba cddc badc )

.

acrostiche  syllabique :  seul le silence est grand,  tout le reste  est faiblesse

.

SEUL Le silence, en France,

LE Sens de ma faiblesse

SI Loin de ma  mollesse,

LANCinante      souffrance,

.

SAIT GUérir  des Médias

GRANDS Totems  ploutophiles      :

TOUS Leurs   juges    défilent,

LE Résistant        paria

.

RESTe  au pas,  « en souplesse »,

TAIT Fiertés,   différences,

FAIT Blacklister,  profile

L’ESpoir  en  charabia …

____________________________________

NB :

1-  Des progrès  sur l’acrostiche syllabique,  chaque syllabe  préparant la suivante

2-  Un respect rigoureux de la cohérence  des rimes en ‘ia’,  toutes  synérèses

3-  Au-delà,  une certaine richesse de toutes les rimes

_____________________________________________________________

foutoir |
rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ... |
dislui |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lusopholie
| Projet Vladikite,cosmos, as...
| Si c'est ailleurs ,c'est ici.