hepta-brelanine, pour une lecture poétique ; en heptasyllabes

poétique  opiniâtre-té

hepta-brelanine

.

acrostiche :  contre la lecture rapide

.

algorithme :  abcdefg  fgbdaec  ecgdfab  (abcdefg)

.

C aduque     P r e s s e ,      éphémère,

O u     romans         s u p e r f i c i e l s ,

N ous   ne   lisons         qu’en   vitesse :

T emps  gagnés ?  perdus ? moyenne

R este    étrangère      au       P o è t e ,

E trangère     à      l ‘ a r t     suprême,

   L a    Pensée       qui    se   respecte …

.

   A rt   humain,  rien de suprême,

L a    pensée   que   l’on   respecte

E st     souvent            superficielle,

C r é d i b i l i t é               moyenne …

T ant  d’oeuvres  sont  éphémères,

U surpant     des   mots      « poètes »,

R econnus,        vieux    en  vitesse …

.

E fforts     de   lire   un   p o è t e

  R efusent      toute         vitesse,

  A cceptent   que  l’on   respecte

  P olysémiques,          moyennes

  I ntuitions,  formes,  suprêmes,

  D é t a c h é e s   de  l’éphémère

  E t    des   mots        superficiels …

__________________________________

NB :

1-  Les assonances   sont  d’abord  des résonances

2-  Dans l’algorithme,  tout  pivote autour de « moyenne » ,  qui reste à la même place dans toutes les strophes 

3-  Médias,  école,  romans,  concurrence des loisirs… :  tout converge vers la lecture rapîde ;  la Poésie  devient-elle impossible ?

4-

______________________________________


Archive pour juin, 2007

hepta-brelanine, pour une lecture poétique ; en heptasyllabes

poétique  opiniâtre-té

hepta-brelanine

.

acrostiche :  contre la lecture rapide

.

algorithme :  abcdefg  fgbdaec  ecgdfab  (abcdefg)

.

C aduque     P r e s s e ,      éphémère,

O u     romans         s u p e r f i c i e l s ,

N ous   ne   lisons         qu’en   vitesse :

T emps  gagnés ?  perdus ? moyenne

R este    étrangère      au       P o è t e ,

E trangère     à      l ‘ a r t     suprême,

   L a    Pensée       qui    se   respecte …

.

   A rt   humain,  rien de suprême,

L a    pensée   que   l’on   respecte

E st     souvent            superficielle,

C r é d i b i l i t é               moyenne …

T ant  d’oeuvres  sont  éphémères,

U surpant     des   mots      « poètes »,

R econnus,        vieux    en  vitesse …

.

E fforts     de   lire   un   p o è t e

  R efusent      toute         vitesse,

  A cceptent   que  l’on   respecte

  P olysémiques,          moyennes

  I ntuitions,  formes,  suprêmes,

  D é t a c h é e s   de  l’éphémère

  E t    des   mots        superficiels …

__________________________________

NB :

1-  Les assonances   sont  d’abord  des résonances

2-  Dans l’algorithme,  tout  pivote autour de « moyenne » ,  qui reste à la même place dans toutes les strophes 

3-  Médias,  école,  romans,  concurrence des loisirs… :  tout converge vers la lecture rapîde ;  la Poésie  devient-elle impossible ?

4-

______________________________________

foutoir |
rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ... |
dislui |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lusopholie
| Projet Vladikite,cosmos, as...
| Si c'est ailleurs ,c'est ici.