diagonnet d’un poète solitaire, pour Jean-Paul II

réponse à JP2

super-diagonnet 495 +

.

diagonale :    je crierai  en quenines,  dimorphes …

.

J E    n’ai  pas  peur.         Mais   je  ne  peux  pas  ;

n ‘ é  C R I S   que   pouvoirs   vrais,      pas   merdeux  ;

queux     R E c i t         pour    la     Croix           rirait

peurs,   poussif      E N    quelle        e x é g è  s e – h o-

-mme ? et voir pour quelQUE   rang    émet   temps,

jeu    vrai,      là  ;         écran     N I E ,     poisseux   de

ne    pas    croiser,       et    poids       NEUf    en  maux  ;

peut     m ‘ é r i g e r ,     mais     se     f e n  D  I  l  l  a  :

pas   de   réseaux,       tant   de   mots    a MORPHES …

_______________________________________

NB :

1-  Quand seront rassemblées toutes les pièces du puzzle,  on comprendra …

2-  Paris  aujourd’hui  est paralysé de peur,  surtout dans les domaines littéraires et artistiques ; mais de quoi ?

3-  Utilisation  (bien  adaptée  ici)  de la polysémie,   presque obligée,   de la forme diagonnet.

4-  Une taiile déjà respectable (9 x 9),  d’où la difficulté.  mais ça  en valait la peine,  je n’ai pas perdu ma journée (contrairement à ce que semble penser Didier Nordon, que par ailleurs j’estime beaucoup).

____________________________________________


Archive pour août, 2007

diagonnet d’un poète solitaire, pour Jean-Paul II

réponse à JP2

super-diagonnet 495 +

.

diagonale :    je crierai  en quenines,  dimorphes …

.

J E    n’ai  pas  peur.         Mais   je  ne  peux  pas  ;

n ‘ é  C R I S   que   pouvoirs   vrais,      pas   merdeux  ;

queux     R E c i t         pour    la     Croix           rirait

peurs,   poussif      E N    quelle        e x é g è  s e – h o-

-mme ? et voir pour quelQUE   rang    émet   temps,

jeu    vrai,      là  ;         écran     N I E ,     poisseux   de

ne    pas    croiser,       et    poids       NEUf    en  maux  ;

peut     m ‘ é r i g e r ,     mais     se     f e n  D  I  l  l  a  :

pas   de   réseaux,       tant   de   mots    a MORPHES …

_______________________________________

NB :

1-  Quand seront rassemblées toutes les pièces du puzzle,  on comprendra …

2-  Paris  aujourd’hui  est paralysé de peur,  surtout dans les domaines littéraires et artistiques ; mais de quoi ?

3-  Utilisation  (bien  adaptée  ici)  de la polysémie,   presque obligée,   de la forme diagonnet.

4-  Une taiile déjà respectable (9 x 9),  d’où la difficulté.  mais ça  en valait la peine,  je n’ai pas perdu ma journée (contrairement à ce que semble penser Didier Nordon, que par ailleurs j’estime beaucoup).

____________________________________________

foutoir |
rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ... |
dislui |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lusopholie
| Projet Vladikite,cosmos, as...
| Si c'est ailleurs ,c'est ici.